Archives par mot-clé : IDERM

La lettre de l’IDERM n° 2017-2 février 2017

La franc-maçonnerie à Bourg-en-Bresse en loge et dans la cité

par Christian Buiron, Ed. Aderm, 2017, 388 p.

Cette troisième étude de Christian Buiron sur la région de Bourg-en-Bresse expose l’histoire de la franc-maçonnerie au XIXe siècle au travers de la loge L’Amitié fraternelle. Cet historique est précédé d’un aperçu des débuts de l’histoire maçonnique. Elle témoigne de la diversité sociale de ses membres et de leur présence dans la cité, de leur intérêt pour l’éducation et l’instruction. Selon son habitude, l’auteur demeure fidèle au « devoir de vérité » de l’historien, se défiant des belles légendes locales et des fausses appartenances.

La lettre de l’IDERM mars 2016

Institut d’Etudes et de Recherches Maçonniques du GODF

Ouvrage: Sébastien Castellion (1515-1563) Penseur de la tolérance et de la liberté de conscience, par Christian Buiron avec le concours de Samuël Tomei, Ed. Théolib, 2015, 158 p.

Sébastien Castellion passe pour être une des plus belles figures du XVIe siècle. Cet humaniste, poète, helléniste, pédagogue, théologien, traducteur de la Bible, polémiste et pamphlétaire est un précurseur qui s’inscrit dans l’histoire de la pensée européenne. Son influence est telle que moult philosophes se sont  nourris de son œuvre comme Spinoza, Milton, Kant et bien d’autres sans s’y référer nommément. A la fin du XIXe siècle, Ferdinand Buisson fera sortir de l’oubli ce personnage en faisant, sur lui et son œuvre, une thèse monumentale de 1000 pages. Cette biographie historique paraît à l’occasion du 500e anniversaire de sa naissance. Elle fait découvrir un artisan de la tolérance et de la liberté de conscience dont les idées sont très avancées pour son temps à une époque de violence religieuse qui a des points communs avec la nôtre.

La lettre de l’IDERM – avril 2015

Institut d’Etudes et de Recherches Maçonniques du GODF

La franc-maçonnerie à Trévoux de l’église à la loge par Christian Buiron, Préface de Pascal Vesin, Ed. Aderm, 2014, 344 p. 20 €.

Dans ce deuxième volume, après avoir dépouillé systématiquement les archives, Christian Buiron, relate la vie de la loge de Saint-Jean de la Sincérité et du Secret. Il s’attache à une rigoureuse objectivité des faits, ce qui permet de s’approcher au plus près de la réalité historique. Dans sa préface, Pascal Vesin, ordonné prêtre en 1996 puis excommunié pour son appartenance à la franc-maçonnerie en 2013, souligne que la loge de Trévoux, au XVIIIe siècle, n’était composée que de frères professant la religion catholique, apostolique et romaine. Le premier frère initié en est le chanoine de Trévoux. A cette époque être religieux et franc-maçon ne posait aucun problème. Christian Buiron place cette loge dans son contexte sociologique. La règle limitant le nombre de ses membres à dix-huit et le recrutement de profanes devant être exclusivement « de religion catholique, apostolique et romaine », la proximité avec les villes de Lyon et de Villefranche sur Saône n’ont pas permis à cette loge fondée en 1765, de se développer et de survivre au-delà de 1829. A la suite de cet historique, la seconde partie du livre est composée de documents d’archives du plus grand intérêt et se termine par un index. Cette étude est un témoignage de première importance sur l’évolution de la franc-maçonnerie dans l’Ain.  (I. Mainguy)